Javed

Capitaine entraîneur de l’équipe de cricket de St Omer

32 ans

J’ai grandi en Afghanistan dans la province du Lôgar à environ 40 km de Kaboul puis au Pakistan où mes parents ont trouvé refuge pour éviter les violences. Depuis que je suis tout petit le sport est essentiel pour moi. Le cricket était une véritable obsession ! J’allais voir des matchs et je jouais tout le temps dans la rue. C’est là où je m’entraînais avec les copains, là où j’ai cassé aussi pas mal de carreaux (sourires).

Puis j’ai joué en club au Pakistan. L’entraîneur m’a appris des valeurs simples : la précision, la discipline et l’importance de rester calme. Je lançais la balle à 145 km/h, j’avais du potentiel et de l’ambition.

À 17 ans je me suis mis en tête d’aller en Angleterre, le pays du cricket !

Le cricket m’a appris cette forme de sagesse et de respect que je transmets aux jeunes exilés

Finalement, après un long périple, je n’ai pas pu rentrer en Angleterre. Je suis arrivé à Saint Omer où j’ai trouvé un accueil formidable. Ma future mère adoptive et des amis m’ont donné envie d’un autre projet : monter une équipe qui accueillerait les réfugiés qui arrivent dans la région.

Ça a commencé par des entraînements dans les jardins publics, puis on a monté une vraie équipe en 2016, les SOCCS (Saint-Omer Cricket Club Stars) avec l’aide de bénévoles et de sponsors qui ont payé l’équipement. C’était incroyable et, dès nos débuts, on a gagné un tournoi, puis le championnat des Hauts de France et aujourd’hui certains des jeunes joueurs de l’équipe pourraient intégrer l’Équipe de France des moins de 19 ans. Il y a dans notre groupe des français et des jeunes arrivés récemment du Bangladesh, d’Afghanistan ou du Pakistan.


Ma passion du sport et mon parcours m’ont appris que tout est possible quand on a du courage et que l’on fait les choses ensemble. C’est le message que je leur transmets. Et puis le sport c’est comme aller à l’école, tu apprends des choses. Et moi j’ai aussi envie d’apprendre aux autres. On va régulièrement dans les écoles de la région pour sensibiliser les enfants au cricket et ils adorent ça !

Mon rêve aujourd’hui, c’est que, grâce au sport, je puisse continuer mon parcours ici en aidant au développement d’une future grande équipe de France de cricket.

00:00 / 00:00