Côté judo

Bâtisseuse de succès

Clotilde Nguyen, 27 ans, 1er dan, architecte, Hauts-de-Seine

L’idée est d’aider un orphelinat au Vietnam, mais nous avons aussi le projet d’ouvrir un dojo à Nha Trang, au sud du pays, courant 2021.

Incarnation de la réussite du double projet dans le judo, Clotilde Nguyen serait sans doute gênée de cette étiquette pourtant flatteuse. Car la jeune judokate, licenciée à l’AC Boulogne-Billancourt Judo depuis cinq ans, est d’une nature discrète et modeste selon son entraîneur Romain Poussin. « Elle est toujours un peu dans l’ombre. Mais attention, elle est très exigeante, note ce dernier. Quand j’arrive en retard, elle ne se prive pas de me le faire remarquer. Une rigueur qu’elle s’impose également à elle-même, et je trouve ça très bien. »

« Pour faire comme mes grands frères », elle débute la discipline à trois ans et demi. Passée par le sport-études de Rouen, cette -52kg, régulièrement qualifiée pour les championnats de France, connaît les joies d’un titre national seniors en 2014 avec l’équipe de l’ACS Peugeot-Mulhouse, trois ans après s’être lancée dans des études d’architecture. « Je voulais faire ce métier depuis le collège, car il représente selon moi un juste milieu entre l’artistique et le technique », précise-t-elle d’un ton où chaque mot est choisi avec soin.

Diplômée en 2017, Clotilde trouve également le temps, à côté du judo et des études, de se consacrer à un engagement humanitaire au Vietnam. Après un séjour de quatre mois au sein d’un chantier volontaire, la voilà qui crée avec sa mère leur association, Bach Liên. L’objectif ? Venir en aide aux jeunes défavorisés de ce pays particulièrement cher à son cœur. « Concrètement, l’idée est d’aider un orphelinat, en payant les études de ses membres par exemple. Mais nous avons aussi le projet d’ouvrir un dojo à Nha Trang, au sud du pays, courant 2021. »

Insatiable de curiosité, cette fan de photographie et d’expos débute la même année un CAP de menuiserie qu’elle obtient l’année dernière. « Paradoxalement, c’est l’année où elle a eu l’emploi du temps le plus chargé qu’elle a réussi à combiner les succès, liste élogieusement Romain Poussin. Le jeudi, elle assure lors de son oral pour obtenir l’habilitation à exercer la maîtrise d’œuvre en nom propre, le vendredi, elle obtient son CAP et le samedi, la voilà sur le podium des championnats de France 2e division. Sa première médaille nationale individuelle ! » Cette année, Clotilde a fondé son cabinet avec une amie (« avec déjà un projet de rénovation de bureaux d’une fédération sportive », glisse-t-elle), et sera de l’équipe qui participera aux France seniors début octobre à Brest. Si ce n’est pas un magnifique exemple de réussite, le parcours de Clotilde Nguyen y ressemble drôlement.

Rédaction par la revue l’Esprit du Judo

00:00 / 00:00