Côté foot

S’engager pour le Foot Féminin

A l’AS Coudoux, objectif féminisation ! – Méditerranée

Elise Bommé, une volontaire engagée ! – Bretagne

Véronique De Freitas s’épanouit comme bénévole – Normandie

La féminisation du football, un enjeu que les clubs prennent de plus en plus au sérieux. Et pas seulement en proposant de la pratique sur le terrain ! Direction les Bouches-du-Rhône, à l’AS Coudoux, une association qui a mis en place un programme complet et ambitieux en faveur de la promotion du sport féminin. Et un des nombreux axes de développement fut de s’engager à instaurer la parité au sein du bureau et du comité directeur du club. Le recrutement et la formation de dirigeantes sont donc au cœur du projet club pour pérenniser cette belle ambition. Un exemple à suivre !

Elle a fait partie des nombreux volontaires bénévoles durant l’organisation de la Coupe du Monde féminine U20 qui se déroulait cet été en Bretagne. Elle, c’est Elise Bommé, qui s’occupait de délivrer les accréditations au stade de la Rabine de Vannes, un des 4 lieux de matchs de la compétition. En plus de croiser du beau monde (comme Mickael Essien à l’image), la jeune éducatrice a vécu “une expérience enrichissante”, qu’elle renouvellera peut-être dans un an pour la Coupe du Monde féminine organisée en France. Le recrutement de volontaires pour ce grand événement est ouvert dans les villes hôtes, renseignez-vous dans votre district !

Effet Coupe du Monde oblige, il en faudra des dirigeants et bénévoles pour encadrer le boom de licenciés qui se confirme en 2018-2019. Si vous hésitez encore, suivez donc l’exemple de Véronique De Freitas, de l’ES Vallée-Oison, dans l’Eure : “Mes 2 filles jouent au foot, et ça m’a donné envie de partager avec elles leur passion. J’ai voulu m’investir, d’autant que le foot féminin prenant de plus en plus de place, l’intégration de femmes dirigeantes devenait nécessaire”. Pas encore convaincu ? Véronique vous l’assure, “le bénévolat, c’est le choix d’un engagement au service des autres, mais qui permet également de s’épanouir !”.

Rédaction par la revue Vestiaires

00:00 / 00:00