Côté foot

Que chacun écrive sa propre histoire !

Que ce soit des moments privilégiés, des expériences, une passion ou même une histoire, il est toujours bon de se rappeler que le football amateur reste un formidable moyen pour se créer et cultiver ses souvenirs.

Collectifs comme les U16 de l’ES GuérétoiseNouvelle Aquitaine / Creuse

À défaut de pouvoir disputer des matchs officiels, les U16 de l’Entente Sportive Guérétoise se sont engagés sur un tout autre terrain : celui de la solidarité face au handicap. Vincent Sotteau, leur éducateur, nous en dit plus : « L’idée est née grâce à mon collègue qui intervient avec moi sur la catégorie U16. Chaque vendredi sur la séance, il était proposé aux garçons d’imaginer un atelier afin de leur donner envie d’être coach. En s’appuyant là-dessus, nous avons rapidement pensé à aller plus loin. » Sans plus attendre, le club prend donc contact avec l’IME de Grancher et son éducateur sportif dans le but de proposer des entraînements de foot à ses pensionnaires, encadrés par les joueurs ! « C’est ainsi que deux séances découvertes ont pu être mises en place sur le mois d’avril à destination d’une quinzaine de jeunes, de 7 à 11 ans. L’objectif était triple : apporter un peu de bonheur et de liens à ces enfants en difficulté, essayer de changer le regard que peuvent avoir les adolescents sur le handicap et faire naître pourquoi pas une vocation. Nous avons aussi eu la chance d’être accompagnés par un chargé de développement du district pour monter cette opération. » Cette initiative a eu le mérite de faire aussi émerger quelques idées pour le développement futur de l’ESG comme nous l’explique Vincent. « Ce fut un bon moyen de mettre le pied à l’étrier et le club réfléchit désormais à ouvrir une section de sport adapté avec comme buts l’inclusion et le développement du lien social. Avec un tel projet, on peut aussi imaginer des passerelles entre la structure adaptée et le parcours « classique ». L’idéal serait de répondre aux besoins et envies de chaque enfant afin qu’ils puissent s’épanouir. » Devant le succès rencontré lors des deux premières sessions, les U16 retourneront à la rencontre de leurs copains de l’IME fin juin, en plein EURO. « Cette fois-ci, nous mélangerons les publics afin d’éveiller les consciences et donc de remplir le rôle éducatif que doit avoir un club de football auprès de ses licenciés. »

Guy Martin

Guy Martin, le football dans le sangOccitanie / Lot

À 67 ans, Guy Martin est aujourd’hui éducateur au Cahors FC et… joueur en vétérans. Une trajectoire peu commune pour celui qui a signé cette année sa 53ème licence et dont la passion a été transmise de père en fils. « J’ai débuté à l’âge de 13 ans à Puybrun Tauriac où j’ai joué pendant 7 ans, avant de rejoindre le FC Bretenoux Biars club avec lequel j’ai réalisé une grande partie de mon parcours de joueur, encadré notamment par Christian Signol, un écrivain français reconnu me transmettant sa fibre d’éducateur. » Après des passages du côté de Prayssac Puy L’Évêque puis de Lamagdelaine, l’homme rejoint Cahors en 1999 et immédiatement, remonte l’équipe Vétérans foot loisirs. « C’est le début d’une belle aventure humaine qui nous mènera à Marseille, Barcelone, en Corse et même en Argentine pour un voyage inoubliable ! » Depuis ce temps-là, son équipe a disputé pas moins de 500 matchs et c’est toujours avec autant d’enthousiasme qu’il se plaît à tout organiser. Après une saison en tant qu’éducateur à Puybrun Tauriac, c’est à Cahors qu’il lance réellement cette « seconde » carrière. « Ici, j’ai connu toutes les catégories de jeunes, plus particulièrement des U9 jusqu’aux U15. Nous avions d’ailleurs été sélectionnés pour participer au Challenge Mosaïc à Clairefontaine. Bien évidemment, j’ai aussi pris part de nombreuses fois au tournoi de Pâques organisé par le Cahors FC qui réunissait toujours une quinzaine de clubs professionnels U13. Cela fait deux ans qu’il n’a pas lieu en raison de la crise sanitaire mais le club ambitionne de le remettre en place dès que possible pour les U12. » Cette année, Guy encadre les U11, une génération d’enfants qu’il suit depuis leurs débuts. « J’ai commencé avec ce groupe en U7 et je n’ai cessé de les accompagner depuis 5 ans. » Inculquer sa passion du jeu et transmettre les valeurs éducatives de ce sport, voilà ce qui résume et qualifie ce Monsieur du football amateur.

Homme se tenant debout

Mythique AS BrestoiseBretagne / Finistère

Créé en 1905, l’AS Brestoise est un club connu et reconnu en terre finistérienne. À l’occasion de ses 115 ans, Jean-Luc Uguen et Jean-Yves Moreau ont même écrit un livre retraçant son histoire dont fait partie depuis 34 ans Michel Le Lann. « J’ai atterri à l’ASB lorsque mon premier fils a voulu faire du foot. Je connaissais un éducateur ici, ce qui a facilité mon choix. Depuis, mes deux autres enfants y ont évolué et ce sont désormais mes petits-enfants qui portent les couleurs du club ! » Vice-président, responsable de l’école de foot, dirigeant de l’équipe première, Michel a pratiquement tout connu. « Aujourd’hui, j’ai pris un peu de recul. Je m’occupe des petits et on me demande parfois mon avis sur quelques dossiers. » Inutile alors de vous préciser que cette idée de livre lui a tout de suite plu. « Au départ, Jean-Luc Uguen nous a contactés à propos d’un ouvrage faisant le parallèle entre les villes de Liverpool et Brest. Deux villes qui présentaient le point commun de posséder deux grands clubs dont les stades étaient séparés de seulement quelques centaines de mètres : l’ASB et le Stade Brestois chez nous, Liverpool et Everton de l’autre côté de la Manche… » De son côté, Jean-Guy Moreau avait aussi réalisé un travail de recherche incroyable à l’occasion du centenaire. « En faisant collaborer ces deux personnes, on a vite compris qu’il serait possible d’avoir un très beau résultat et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous ne sommes pas déçus. Après 6 mois de travail acharné, les échos suite à la sortie du livre sont très bons. Beaucoup d’anciens joueurs sont venus acheter l’ouvrage de 120 pages et cela a permis de remettre le club en lumière malgré quelques difficultés sportives. » L’ASB est dorénavant considérée comme un club formateur qui a notamment vu naître Griedge et Hianga’a Mbock, une sœur et un frère aujourd’hui tous deux footballeurs professionnels à l’OL et… au Stade Brestois. « Nous souhaitons être vecteur d’intégration sociale pour tous les jeunes des quartiers mais aussi en monopoliser certains afin qu’ils puissent grandir et passer des diplômes grâce à notre club. »

Rédaction par la revue Vestiaires

00:00 00:00