Côté foot

Quand le football se joue en famille

Les valeurs familiales, voilà ce qu’ont en commun le FC Chambly, le CS Bégard et l’ES Chilly. Et si l’on en croit leurs récentes réussites sportives, il est bon de souligner que l’aventure humaine aide parfois à surmonter tous les obstacles.

Chambly rime avec LuziHauts-de-France / Oise

Ils s’appellent Walter, Fulvio et Bruno Luzi et sont respectivement fondateur, président et entraîneur du FC Chambly Oise. Ensemble, les trois protagonistes ont réalisé l’immense exploit de connaître 12 montées en 31 ans. « J’ai connu 6 accessions depuis que j’ai pris l’équipe en 2000, de 1ère division de district jusqu’à la Ligue 2 l’été dernier. Avant moi, mon frère Fulvio en avait connu 5 » raconte Bruno, toujours à la tête de l’équipe aujourd’hui. « Nous n’avions jamais imaginé une telle destinée pour le club. Lorsque mon père et mon frère l’ont fondé en 1989, l’objectif était d’atteindre un jour la Division d’Honneur. » Son secret ? « Il faut bien l’admettre, nous sommes des gagneurs, des compétiteurs. Et cela change pas mal de choses. Nous sommes animés d’une réelle volonté d’aller de l’avant. Le vestiaire tout entier baigne dans cet état d’esprit. » À Chambly, on ne lâche jamais rien, ce qui constitue assurément une très grande force. « Cette mentalité, c’est notre marque de fabrique. Je pense que c’est mon frère qui a véhiculé cela dès le départ. Sur le terrain, c’était un battant et en tant qu’entraîneur, il se comportait en meneur d’hommes. Ces vertus, il les a d’abord inculquées à ses joueurs et partenaires avant de les perpétuer ensuite comme président. » De la passion, du sérieux, de la rigueur et une certaine dose d’intuition, voici les ingrédients indispensables à cette belle histoire de famille qui trouve refuge désormais dans la cour des grands.

À Bégard, maman préside et les enfants jouentBretagne / Côtes-d’Armor

L’histoire d’amour entre la famille Héry et le CS Bégard débute en 2010. À cette époque, c’est Yanis, le grand frère, qui rejoint le club costarmoricain, suivi de près par Tariq et Thiélo, ses deux petits frères jumeaux et Rozenn, la maman, qui les accompagne au bord des terrains. « J’ai d’abord été parent accompagnateur pendant 2 saisons, puis co-responsable de l’École de football les 4 années suivantes. » C’est en 2016 que cette mère de 3 enfants prend les rênes du club. Un défi qui ne l’a pas vraiment impressionnée. « J’ai toujours baigné dans le foot. Mon papa a été président de club pendant 25 ans et j’ai pratiqué ce sport moi aussi, tout comme mon mari. » À la tête d’une association de 400 licenciés, Rozenn a vécu une saison 2019/2020 historique.  « Nos 3 équipes séniors sont montées respectivement en R1, R3 et D2. C’est la première fois dans l’histoire du club que nous aurons deux formations évoluant au niveau régional. » Une aventure à laquelle a participé Yanis, arrivé à Bégard l’été dernier après 5 saisons passées sous les couleurs de l’En Avant Guingamp, des U14 aux U19. « Le grand fera partie du groupe Séniors pour la deuxième année consécutive et les deux petits entameront leur 10ème saison consécutive, avec la catégorie U15. » Ajouté à cela que Rozenn peut aussi compter sur le soutien de ses parents lors des manifestations, ce ne sont pas moins de 3 générations qui se retrouvent régulièrement autour du ballon rond.

Une grande et belle histoire de famille à ChillyAuvergne-Rhône-Alpes / Haute-Savoie

L’Étoile Sportive de Chilly ne va pas sans la famille Mugnier. « C’est Noël, mon père, qui a créé le club en 1977. À l’époque, j’avais 17 ans et je me souviens être présent lors de la réunion de lancement » raconte Gilles, le président actuel qui a pris la succession en 2017. « Cette année, je dois en être à ma 44ème ou 45èmelicence. J’ai d’abord été joueur, puis entraîneur chez les jeunes et les séniors avant d’intégrer le comité directeur et de devenir président. » Au total, ils sont une bonne dizaine de « Mugnier » à œuvrer pour le bon fonctionnement de l’association, à la fois sur et en dehors du terrain. « Ma sœur est vice-présidente, ma belle-sœur est trésorière tandis que ma fille est responsable des jeunes. » Deux petits-fils du fondateur défendent également chaque week-end les couleurs de l’écurie aux 280 licenciés sur les pelouses de Régional 2 ! Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette affaire familiale fonctionne plutôt bien. La saison 2019/2020 a notamment été marquée par un 8ème tour de Coupe de France et par l’accession de l’équipe féminine au plus haut niveau régional. Derrière la réussite sportive de tout un club, se cache l’abnégation et la bienveillance d’une famille avant tout passionnée par le football.

Rédaction par la revue Vestiaires

00:00 / 00:00